content="text/html; charset=iso-8859-1" /> Tfoot - http://tfoot.zeblog.com/ /* Style généraux */ BODY { background:#E3E3E3; MARGIN : 0PX; PADDING : 0PX; } BODY,TD,DIV,LI { FONT-SIZE : 11px; FONT-FAMILY : VERDANA; LINE-HEIGHT : 150%; COLOR : #000; } #ombre { /* Ombre autour du design*/ background:#FFF; background-image:url(http://zeblog.com/blog/images/templates/clean-gray/fond.png); background-repeat:repeat-y; width:800px; margin:auto; } #droite { /* Contenu (droite) */ BORDER-LEFT : 1PX #CCC DOTTED; height:100%; BACKGROUND : #FAFAFA; WIDTH : 560PX; padding:15px 10px 0px 10px; } A:LINK, A:VISITED, A:ACTIVE { COLOR: #195EA3; TEXT-DECORATION: NONE; } A:HOVER { COLOR: #E38800; TEXT-DECORATION: NONE; } /* Banniere HAUT (titre) */ #TOP { BACKGROUND : #606060; padding-top:20px; padding-bottom:20px; border-bottom:3px solid #7F7F7F; } h1 { /* Titre */ PADDING-left:15px; FONT : BOLD 14PT GEORGIA; margin:0px; COLOR: #FFF; } h1 a:visited, h1 a:link, h1 a:hover { COLOR: #FFF; } a:link.url, a:visited.url, a:hover.url { /* URL */ PADDING : 0PX 15PX 20PX; LETTER-SPACING : 5PX; FONT-SIZE : 10PT; COLOR : #FFF; text-decoration:none; } /* Banniere bas (copyright) */ #pied { BORDER-TOP : 1PX #CCC DOTTED; BACKGROUND : #FAFAFA; padding-top:4px; padding-bottom:4px; text-align:center; } /* MENU */ #gauche { WIDTH : 182PX; padding-bottom : 30PX; padding-left:10px; } h3 { /* Titre rubrique */ MARGIN-TOP : 20PX; WIDTH : 180PX; MARGIN-BOTTOM : 10PX; font-family:Trebuchet MS; color:#777777; font-size:15px; letter-spacing:1px; } .menugauche { list-style: none; padding: 0; margin-top: 0px; margin-left: 10px; margin-bottom:11px; } .menugauche li { /* lien rubrique */ margin: 0; padding: 0; padding-bottom:3px; } p.avatar { /* Paragraphe de l'avatar */ margin: 0 0 10px 0; padding-right:5px; } /* CALENDRIER */ table.calendrier {border: 0; background-color: #fff;} table.calendrier td, th {text-align: center; border: 0} table.calendrier th {height: 10px; font-size: 7pt;} table.calendrier td {width: 19px; height: 10px; font-size: 8pt;} table.calendrier .calendrier-mois {font-weight: bold; margin-top: 3px; font-size: 8pt; text-align: center} table.calendrier .calendrier-mois a{text-decoration: none} table.calendrier .calendrier-prec, table.calendrier .calendrier-suiv {font-weight: normal;} table.calendrier th {text-align: center;} table.calendrier td.lien-jour {font-weight: bold; background-color: #FCFCFC;} table.calendrier td.lien-jour-selectionne {font-weight: bold; background-color: #F9F9F9;} table.calendrier td.lien-jour a {text-decoration: none;} /* BILLETS */ h2 { /* Titre billet */ PADDING : 1PX 8PX 2PX 0px; margin:0px; font-family:Trebuchet MS; font-weight:bold; FONT-SIZE : 15px; COLOR : #808599; text-decoration:none; } h2 a:visited, h2 a:link, h2 a:hover { COLOR : #808599; } div.billet { /* Contenu billet */ text-align:justify; margin-right:8px; } div.billet-header { /* Header billet (auteur, date, catégorie) */ margin-top:0px; margin-bottom:3px; font-size:10px; color:#808080; } div.billet-pied { /* Pied billet (commentaires, trackbacks) */ margin-top:6px; margin-bottom:10px; margin-right:8px; color:#808080; text-align:right; font-size:11px; } /* PAGES */ #archives { text-align:justify; } /* TRACKBACKS ET COMMENTAIRES */ h4 { /* Titre TrackBack */ margin:0px; font-size:13px; } #trackbacks { margin-top:5px; margin-bottom:10px; } #commentaires { margin-top:5px; margin-bottom:10px; } div.commentaire-header { /* Header billet (auteur, date, catégorie) */ margin-bottom:5px; font-size:11px; } div.commentaire { /* Contenu billet */ margin-left:5px; text-align:justify; margin-bottom:15px; border:1px dotted #D9D9D9; background:#FDFDFD; padding-left:5px; padding:9px; padding-top:15px; padding-bottom:15px; } /* FORMULAIRES */ input.button { background : #ffffff url(http://www.zeblog.com/design/degrade_1.png) repeat-x 0 100%; border:1px dotted #D9D9D9; padding: 2px; font-size: 11px;; font-weight: bold; font-family: verdana; } input.button:hover, input.button:focus{ background : #ffffff url(http://www.zeblog.com/design/degrade_2.png) repeat-x 0 100%; } input, textarea, select { font-family: verdana; font-size:11px; border:1px dotted #D9D9D9; background:#FDFDFD; letter-spacing:1px; padding:2px; } textarea { width:350px }

Tfoot

Calendrier

« Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Tchooo & Felix

Tfoot se veut une alternative aux médias traditionnels et à ses journalistes dits « spécialisés ». Vous ne trouverez pas ici de polémiques à deux balles faites pour vendre du papier, analysons le football et ce qui l’entoure en profondeur plutôt que de s’engueuler comme du poisson pourri. Ce site milite pour le départ de Raymond Domenech, la retraite des dirigeants de la Fifa et de l’Uefa, l’arrêt immédiat et définitif de la carrière de Florent Malouda, la vidéo ainsi que la parution d’un bouquin nommé « Parler comme Pape Diouf en 10 leçons ». Bonne lecture

Blog

Classement de Ligue 1 offert par LiveScore.free.fr

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Google

Death Blog

Par Tchooo & Felix :: 29/03/2008 à 02:58 :: Medias

C’est la grosse mauvaise nouvelle de cette semaine, notre commentateur adoré Thierry Gilardi nous a bel et bien quittés.

 J’ai appris la nouvelle un peu par hasard, en lisant les dépêches de l’équipe.fr (que dieu me punisse), une info tellement inconcevable que j’ai dû relire plusieurs fois la dépêche pour vraiment croire au départ du commentateur de tf1.
Car en effet, si j’étais loin d’être le plus grand fan de Gilardi, surtout depuis son passage à TF1, je dois avouer que sa mort me touche plus que je n’aurais pu le croire. Les gens de ma génération, et même les plus jeunes et plus vieux, ont toujours connu le foot à la télé avec Gilardi, et donc finalement grandi en même temps que lui et sa carrière. Un pincement au cœur donc, car même si nous détestions ses commentaire, il n’en était pas moins un père de famille, qui laisse trois enfants et une mère.

Oh je tourne bien vite ma veste diront certains. Il est vrai que j’ai plus que vanné le Thierry ces dernières années. Il est d’ailleurs l’une de mes cibles préférées à chaque post, en compagnie du bien aimé Florent Malouda. Une situation qui aujourd’hui fait de moi le suspect numéro 1 dans la mort de Gilardi, chose que je tenais à démentir fermement, et même si cela s’avérait vrai je ne pourrais être tenu responsable des pouvoirs vaudou de mon blog, et donc de la future disparition probable de Flo Malouda et Samir Xanaxsri (un jeu de mots que peu de gens comprendront).

Allez, au lieu de se plonger dans des hommages déjà vus partout, lançons nous dans quelque chose qui est plus en accord avec ce que semblait être l’homme (bon vivant, rigolo…), et dans ce qui j’annonce sera la dernière vanne du blog à l’encontre de Thierry Gilardi (instant émotion).
Destin étonnant donc, que celui d’un homme si attaché à son côté gauche de feu (abidal-malouda), de nous quitter en ayant son côté gauche, en feu (horrible, pas drôle, minable…tous les superlatifs sont de rigueurs je sais).

Ciao Thierry, passe le bonjour Michel Platini (comment ça il est pas mort ? Ca fait si longtemps qu’il a disparu de la circulation…), en attendant nous on reste là comme des cons, à crever à petit feu avec la ligue 1…

Félix

Oh, mais revoilà cissé !

Par Tchooo & Felix :: 27/01/2008 à 10:18 :: Medias

Et hop je me relance sur une chronique, on dit souvent que la nuit porte conseil, en tout cas chez moi elle semble m’inspirer, parlons un peu de l’un du gros réveil du moment, celui de Djibril Cissé.

Loin de moi l’envie de me lancer dans une chronique à la gloire de l’un des meilleurs attaquant du championnat, tellement simple aujourd’hui (je vous signe que les articles lèche-cul vont être plus que nombreux cette semaine) que l’intérêt serait minime.
Pour ma part, je pense (sans vouloir me prendre pour un visionnaire) faire partie des rares personnes ayant défendu corps et âme ce joueur, qui rappelons le, s’est juste pété la jambe 2 fois en 2ans. C’est pourquoi je pense pouvoir analyser tout à fait objectivement et honnêtement ce phénomène de je t’aime moi non plus, que peut avoir Djibril avec le football français (cela comprend évidemment supporters et environnement médiatique), et qui révèle l’un des grands maux de notre société : les faux culs.

 En effet, oh qu’ils sont nombreux ceux là, et oh qu’on les entend plus que les autres. Vous me direz c’est peut être normal, imposer son opinion en suivant les foules c’est toujours plus simple que de proposer quelque chose d’un peu construit et bougrement différent…
La polémique Cissé est un parfait exemple de ce phénomène, souvenez vous de cet acharnement médiatique qu’a pu subir le joueur (et nous aussi d’ailleurs) dans la presse, des rumeurs extravagantes de transfert lancées par le quotidien sportif (tout aussi extravagant en y repensant), aux analyse tactiques à 4euros sur plus ou moins toutes les chaînes, en passant par l’avis de «spécialistes » (qui n’ont de spécialistes que le cachet) n’ayant pour but que de démonter du Cissé n’ayons pas peur des mots.

 Alala qu’est ce que j’ai pu en entendre des conneries ces derniers mois, j’aurais peut-être même dû faire l’inventaire de toutes les saloperies que j’ai entendu depuis ce début de saison sur le Michael Scofield du Vélodrome (autant de tatouages c’est pas net, moi je dis qu’il prépare un truc), ca nous aurait fait un best of sympa, promis la prochaine fois je prendrai des notes.
Mais pourquoi ce tel phénomène de désamour ? Souvenez vous la saison passé, Cissé avait déjà été conspué par une partie du public du Vélodrome, et avait fait état du même type d’acharnement dans les médias. Au final, malgré un passage sur le banc Djib’ avait terminé en boulet de canon et fut l’un des principaux artisans de la qualification de l’OM en Champions League. Les saisons semblent donc se suivre et se ressembler, puisque si l’OM n’est pas encore sur le podium, cela semble se profiler assez logiquement (ca n’est qu’une question de semaines) grâce notamment aux récentes performances du natif d’Arles.

 Je tourne un peu autour du pot ? Oui je sais mais il faut bien exposer la situation afin d’être bien clair sur le sujet, nous arrivons donc à l’explication du phénomène Cissé je t’aime moi non plus.

 Cela peut sembler assez répétitif, mais au risque de me répéter chroniques après chroniques les médias ont une belle part responsabilité dans ce sujet. Non pas que la presse empêchait  Cissé d’être bon (le problème étant physique voire psychologique), elle a juste une nouvelle fois mis le feu aux poudres, et monté la quasi-totalité des footeux contre Djibril Cissé, pas parce qu’elle ne l’aime pas, mais pour vendre du papier (cul) et créer une sorte de saga, de série : les aventures de Cissé. Un coup il marque pas, l’autre il gueule, après il veut peut être partir mais on sait pas trop, et puis il y arrive décidément pas et j’en passe…
 Vous vous doutez bien que lancer des polémiques fait plus vendre que d’écrire sans arrêts des éloges envers les gens (ce que je ne demande pas, je déteste Michel Drucker), c’est donc l’un des côté pervers de la presse, qui malgré son devoir d’information, reste malgré tout un business comme un autre. Bref, quand on peut vendre un peu plus de journaux, choper un peu plus d’auditeur,  on fait ce qu’il y a à faire, et on allume la star de l’équipe la plus populaire, donc Cissé.

 De plus, Djib’ faisait réellement figure de coupable idéal : Gros salaire, notoriété dépassant le monde du football, ultra looké, en grosse méforme, mauvais caractère et râleur, il n’y avait donc plus qu’à mettre tout ça en forme, ce qui avec un minimum de talent pour manier les mots est un jeu d’enfant absolu.

 Les masses ont donc suivi gentiment, comme elles avaient suivi lorsque l’on traitait Ségolène Royal d’idiote pendant les présidentielles (promis je ne vais pas m’étendre sur le sujet, quoique y a des trucs sympa à dire sur Sarko…), c’est pourquoi  on a pu voir Cissé devenir synonyme de chèvre dans l’inconscient de presque chacun, et une partie du Vélodrome (les virages semblent avoir été plus cléments car plus connaisseurs) conspuer Cissé depuis le début de saison, autant qu’elle l’idolâtre certainement ce matin en achetant fièrement l’Equipe.

Et les faux culs dans tout ça, et bien si vous avez bien suivis, ce sont les journalistes et autres spécialistes dans cette histoire. Beaucoup vont tenter de tourner leur veste vous verrez, on risque d’entendre des « il a beaucoup travaillé » « j’ai quand même toujours su qu’il pouvait s’imposer à Marseille », et autres gâteries du même genre, qui ne feront que renforcer l’idée qu’on vit vraiment dans un monde pourri, avec de belles brochettes de connards !


And the Winner Is : Jean Michel Larqué

Alors lui ! Je l’entendais dire  y a pas 2 mois que Cissé n’était pas un footballeur, qu’il ne travaillait pas bref que c’était une chèvre. Vous imaginez bien que quand je l’entends cirer les pompes de Djibril en direct à la radio l’autre jour, je suis vraiment partagé entre le rire et le dégout.
Ce mec est un suiveur de mode pas possible, il s’acharne toujours sur quelqu’un pour permettre aux cons de base de trouver quelqu’un sur qui gueuler. Très consensuel sur Tf1, j’ai toujours été très choqué à chaque fois que j’ai pu l’entendre à la radio, il casse comme c’est pas permis, c’est souvent gratuit et dénué de sens, ça marche peut être mais c’est pas pour ça que c’est bien. Je me souviens encore de propos terrible il y a quelques années à l’encontre d’Abdou Meïté (qui avait marqué le but de la qualif en Uefa face à Liverpool quelques mois après au passage), ou plus récemment sur le pauvre Taiwo.
Bref, encore un qu’a pas plus de classe que de beurre au cul (j’espère que certains reconnaitront cette citation).

Et hop, en cadeau les buts (sublimes) d'OM-Caen, fait maison of course...



Félix

No comment

Par Tchooo & Felix :: 19/10/2007 à 19:27 :: Medias

Le commentateur sportif, et plus précisément le commentateur et consultant footballistique a ses habitudes, ses défauts (parfois ses qualités) et s’est multiplié ces dernières années. Petit tour d’horizon des différentes personnalités du PAF (Paysage Audiovisuel Français et pas Pierre-Alain Frau) en plusieurs étapes (et ouais c’est un grand dossier, on sortira un livre à la fin), gros plan aujourd’hui sur notre ami Thierry Gilardi.

« Ouuuuh, aaaaah, héhéééééééé, attentiooooon, la frrrrrrrrape de…MALOUDAA » où autant d’onomatopées où phrases que la star des commentateurs peut répéter match après match en étant toujours plus navrant. Brillant tel Jimmy sur Canal (double jeu de mot surpuissant je sais), il alliait connaissance et enthousiasme, analyse pertinente et animation, bref la classe, j’étais même content pour lui quand TF1 l’a engagé. Mais son rêve atteint (ou du moins l’un de ses rêves), Gilardi s’est laissé aller à la facilité, oubliant l’analyse, se lâchant à fond (et à l’excès) sur son côté enthousiaste en toute situation, suivant Raffarin et sa positive attitude, devenant donc insupportable pour tout fan de foot qui se respecte. Il présente donc depuis quelques années Téléfoot, l’émission footix de référence avec des rubriques mythiques telles que « La saga du foot anglais » (que c’est ringard), où « le face à face » et son mythique « fais nous ta plus belle grimace » (avec en général Feindouno toujours là pour faire le con).

Son amour pour le club de Jean Michel Aulas n’est un secret pour personne, lyonnais d'origine, c’est lui qui en toute logique inventa peu après la coupe du monde l’expression « le côté gauche…de feu !!!!! » en voulant désigner le duo Abidal-Malouda, expression aujourd’hui dans les annales des interventions les plus ringardes de l’histoire du journalisme sportif à coup sur.

Au final, Gilardi et le foot c’est un peu un vieux couple, au début la passion l’animait, il s’intéressait à l’autre bref le bonheur absolu. Au bout de quelques années on fait (à tort) moins d’efforts, le cœur de l’autre gagné, les enfants à élever (disons David Astorga pour représenter le truc) et la carrière professionnelle prometteuse (passage sur TF1, animateur de la matinale sur LCI, ambition de devenir un journaliste « sérieux ») on en oublie un peu la passion. Pour terminer, la fin de l’amour, on n’a rien contre l’autre mais bon les années sont passées et tout logiquement on ne s’aime plus comme au premier jour, d’ailleurs on assiste parfois à des infidélités (comme commenter la coupe du monde de rugby dans le cas de Gilardi).

Le meilleur de Gilardi (liste non exhaustive à réactualiser sous la forme du volontariat, comme pour les tests ADN) :

« Attention à Kim Nam 2 !!! » - Le joueur coréen s’appelle Kim Nam il et non Kim Nam 2, il suffisait de mieux revoir ses fiches (plutôt que de mal lire la feuille de match) où tout simplement de connaître Kim Jong Il le président nord coréen, ce qui n’est pas un luxe quand on rêve de présenter le 20h (même celui de TF1).

« Prrrremière sélection pour l’auxerrois, BAAkary SaGGGna » -  SaGna qui remplace donc SaGnol blessé.

« Ca sent très bon pour nos lyonnais » - Milan 3-1 Lyon à 10 minutes de la fin


La prochaine fois Patrick Montel, l'homme à tout -mal- faire de France Télévision.

Félix

Mets le ballon où tu peux

Par Tchooo & Felix :: 18/10/2007 à 10:40 :: Medias

Mercredi, je rentre du boulot, je me pose devant l’ordi, musique à fond la caisse (en guise de revanche contre le connard de voisin qui écoute Mika en boucle à 5h du mat’), les murs tremblent au son des Babyshambles, Arctic Monkeys et autres Hives, tant mieux : ça soulage.

En visite du coté du diaporama des cahiers du foot, je tombe sur la nouvelle pub Nike : « Mets le Ballon où tu veux ». Tolérant envers le footixme habituel de la marque, je décide de regarder un peu cette petite pub sensé faire le Buzz, ce fameux buzz ultra recherché (et si c’était sympa au début, la récupération devient infecte puisque aujourd’hui tout est tourné autour de cela).

Petite Analyse en direct (la pub au dessus est la version italienne qui diffère légèrement) :

On voit la terre et une sorte de boule de feu qui se dirige dessus, ca fait un peu 4 fantastiques, sympa passons à la suite.

« Les 4 joueurs les plus dangereux de la planète » Là je me dis putain ca va chier Nike va sortir du lourd avec une dream team et tout le tralala.

Rooney : Ok je veux bien, super joueur, je l’aurais peut être pas choisi mais admettons

Gattuso : …j’adore Gattuso mais au niveau du danger j’ai un doute ! Ou alors pour les chevilles adverses on me dira mais l’apologie du tacle est (malheureusement) rare dans les pubs, surtout dans les pubs Nike.

Malouda  (!!!!!!!!!???) : Ah oui sur ce coup là Nike s’est surpassé, Cristiano Ronaldo était pas dispo c’est ca ? Parce que là au bout d’un moment faut pas se foutre de la gueule du monde, je déteste Malouda soit et ca se voit (vu que je dois le rappeler à chaque article), mais bon même en essayant d’être un minimum objectif, Malouda et Dangereux ça va aussi bien ensemble que Tecktonik et classe (c’est dire).

Frings : Coiffure à la Tymoschuck version chien, un gros pif et une grimace : l’allemand dans toute sa splendeur, c’est vraiment pas sexy comme casting. En terme de joueur Frings c’est pas si mal, mais bon Nike nous a habitué à mieux.

« Pour eux précisions était le maitre mot », autant pour Ronney et Frings je suis plutôt d’acord, mais entre Malouda qui sait pas centrer et qui balance plus des parpaings qu’autre chose, et Gattuso qui est juste pas un vrai joueur de foot (même s’il est très bon dans son rôle) on se fout un peu de notre gueule.

-Démarrage de la musique foireuse qu’on a entendu 100 000fois, genre gladiateur combat suspense enfin bref Total 1er degré on vole pas haut.

-On les voit faire des reprises de volées machin bidule et tout ça

-« Mais un jour leur vie à basculé » genre scénario à 2 balles, on continue dans l’esprit Nike premier degré façon beauf qui veut faire genre c’est un film waa suspense trop incroyable !

- La on les voit tirer sur des gars, en faisant ma petite enquête c’ est les mecs de Dirty Sanchez (Jackass version british pas drôle basé uniquement sur la douleur) qui se font tirer dessus dans des positions insolite genre drôle. Ce choix me laisse assez perplexe, la mode Jackass, Dirty Sanchez puis Michael Youn (qui comme d’habitude a pompé l’idée sans aucun scrupule) est plutôt dépassée, c’est plus du tout Hype si j’ose dire en imitant Ariel Wizman.

« La tournée Mets le Ballon où tu veux ». Malouda qui fait sa star pour me lancer un défi ca me fait un peu rire, car si je ne suis pas un footballeur incroyable -je possède la vitesse de Patrick Müller, l’endurance d’un  Franck Ribéry en hiver, la puissance de Benoit Pedretti, la résistance aux blessures de Ronaldo et la motivation de John Carew- je suis tout sauf impressionné et enthousiasmé par Malouda qui me parle de précision, je ne suis peut être pas la cible vous me direz, mais dans ma jeunesse (oui je suis un vieux con) j’avais droit à Davids Ronaldo et Figo, rien que ça.

 
Nike qui proposait des spots souvent de grande qualité, que ce soit la cage avec le tournoi arbitré par Canto, l’aéroport avec l’équipe du Brésil ou encore le film viral de Ronaldinho frappant sur la barre, s’est laissé allé sur ce coup, dans un football 1er degré uniquement basé sur le défi, la force, la précision et  un humour que Michael Youn a déjà exploité il y a 4ans.

Au final on obtient un film sans humour et surtout avec un casting tout sauf sexy (et quand on connait le potentiel de la marque c’est juste un peu dommage), les gamins de 14ans aimeront peut être, pas moi.

Félix


Copyright © Tfoot - Blog créé avec ZeBlog